"La structure de la Tour AGBAR" Réunion du Concreto 2006, Cartagena d'Índies, Colombie, 2006
2006
-

La conception et la construction de la tour AGBAR de Barcelone, abritant depuis sa création le nouveau siège de la société des Eaux de Barcelone, fut possible, notamment en ce qui concerne ses aspects les plus singuliers, grâce à une révision innovante et audacieuse des outils offerts à ce moment-là, d'une manière plus ou moins habituelle, par la technologie de la construction de notre environnement ; un des aspects les plus remarquables en ce sens était, sans nul doute, celui de son ossature en treillis résistant.

La tour se compose d'un bâtiment d'une hauteur de 141,5 mètres construit en superstructure, ce qui en fait l'un des trois bâtiments les plus hauts de la ville de Barcelone. Les planchers, présentant une géométrie plus ou moins ellipsoïdale, ont des axes principaux de 39,40 mètres et de 35,42 mètres. Il s'agit donc d'un corps cylindrique qui, à son extrémité, se referme sur lui-même comme une balle. Les charges s'écoulent jusqu'aux fondations, sur la majeure partie de leur parcours, à travers deux cylindres en béton armé : l'un, externe, défini par les propres limites du volume bâti et, l'autre, intérieur, ayant une section plus petite, qui n'est pas concentrique avec le précédent. Le mur extérieur montre d'emblée une caractéristique déterminante qui provoque la singularité particulière de la structure projetée : l'approche établie dans le projet architectural de cet élément, consistant à placer les ouvertures (fenêtres) d'une manière apparemment aléatoire.

La conférence explique les clés mécaniques et constructives de toute la structure de la tour, en commençant par l'excavation et en terminant par la coupole qui en coiffe le sommet.



Téléchargements