Rénovation d'un entrepôt industriel dans le quartier de Poble Nou à Barcelone Rénovation d'un entrepôt industriel dans le quartier de Poble Nou à Barcelone Rénovation d'un entrepôt industriel dans le quartier de Poble Nou à Barcelone Rénovation d'un entrepôt industriel dans le quartier de Poble Nou à Barcelone Rénovation d'un entrepôt industriel dans le quartier de Poble Nou à Barcelone

 
15034
Rénovation d'un entrepôt industriel dans le quartier de Poble Nou à Barcelone
2015-2018
AMAS CB

Ce projet, dirigé par l'architecte Nuria Salvadó (www.nuriasalvado.com) en collaboration avec l'architecte Pep Anglès, a consisté en la réhabilitation simultanée de deux entrepôts industriels. De plus, chacun de ces entrepôts envisageait différentes étapes de construction comme cela est courant dans les bâtiments ayant une certaine ancienneté. Ce contexte a fait qu'il a fallu affronter la réhabilitation (et dans certains cas le renforcement) de différentes typologies structurelles et même des fondations. Parmi les typologies structurelles existantes, il y avait des piliers en fonte, des poutres en bois, des treillis rivetés et même des planchers collaborants en tôle dans une des versions les plus primaires.

Les éléments structuraux de la surface de nouvelle construction, destinés essentiellement à remplacer les parties existantes non réutilisables, occupent une surface importante dans le calcul global du projet. Dans ces cas, la structure passe par la formation de murs porteurs réalisés en maçonnerie de briques, par la mise en place de profilés et de treillis de profilés en acier laminé et, dans le cas des planchers et des couvertures, par la pose de panneaux de bois lamellé-croisé (CLT) dans différentes versions. Les panneaux de CLT ont été fournis et mis en place par l'entreprise Egoin (www.egoin.com). De manière plus localisée, on a également employé la technique du plancher collaborant.

Soulignons la mise en place de deux nouvelles poutres Vierendeel d'un peu plus de 11 mètres de travée qui ont permis de résoudre le problème de cette distance sans avoir recours à l'emploi de profilés à grand chant, lesquels auraient été incompatibles avec la disponibilité d'espace que permettait l'organisation architecturale dans l'un et l'autre des deux bâtiments concernés.